Bienvenue

Anges de la Terre, crèche associative au Perreux-sur-Marne

Mesdames, Messieurs,

Toute l’équipe des Anges de la Terre vous souhaite la bienvenue sur leur site internet. Nous travaillons à vous apporter ici toute l’information dont vous pourriez avoir besoin pour répondre à vos questions. Bonne visite.

Nous sommes dans l’attribution des places et il nous reste 2 places entreprises.

Le mot de la Créatrice

Professionnelle de la petite enfance et maman de deux enfants, je décide, il y a 20 ans déjà de créer un lieu de vie pour accueillir les jeunes enfants en tenant compte des besoins des familles.

Depuis lors, je reste toujours émerveillée. Telle une exploratrice je n’ai de cesse de les découvrir, de tenter de les comprendre et d’apprendre.

L’enfant est un maître face à lui, nous devons nous abaisser à la hauteur de ses sentiments comme le disait Korzack. Et je dirais même nous centrer sur nous-mêmes, nous débarrasser de nos idées, nos préjugés, notre savoir et regarder, sentir…

L’enfant nous amène à cet instant T d’être là, d’utiliser notre capacité d’empathie pour le sentir. Là nous retrouvons notre âme d’enfant, notre joie d’explorer. Avec lui nous découvrons nos propres valeurs. Nous ne pouvons leur imposer uniquement ce qui est vrai pour nous.

Dans ce lieu qui nous réunis, nous, adultes à leur service, tout est pensé pour chacun ; parents, frères et sœurs, professionnels. La convivialité est de mise, les festivités sont organisées pour la joie de tous.

Le bonheur y est cultivé.

Lettre à l’enfant

LETTRE A L’ENFANT

Pour toi je leur dis. Écoute bien.

Pourquoi ai-je créé ce lieu ?

Comme tout un chacun, je suis créatrice. Cette énergie au fond de moi devait sortir, se mélanger, se disperser, se rassembler, tourner, virevolter et créer ! Elle devait se convertir en un réel palpable. Elle devait s’accorder au monde, y trouver sa place et… se trouver.

Comme toi je suis venue au monde et…

Où suis-je ? Je suis là. Je sens. J’ai mal… Cela s’arrête… Je suis bien… Oh des câlins. Et quelques fois je suis triste, perdue et… rien.
Mais qui êtes-vous ? Qu’est-ce qui se passe ? Je vous vois mais comment ça marche ce monde ?
J’ose, je fais hmmmmm et je peux aller partout. Mais jusqu’où ?
Ne me laissez pas me déverser, me répandre et me perdre car cela crée la peur. Et vous ne le souhaitez pas. Faites-vous confiance.

Comment te répondre ? Comment te faire comprendre ? N’est-ce pas à nous, adultes, ceux qui sont déjà là de faire l’effort d’entendre tes messages ? D’entendre la force de la vie ; Toi.

Comment te reconnaître particulier, te reconnaître différent de moi, de l’autre, des autres ?
Comment t’adapter à ce monde ? Reconnaître ta place ?
Comment te donner le code la compréhension sans t’étouffer ?
Comment faire pour que tu sois Toi dans ce monde ?
Pourquoi ne pas te modeler ? Cela semble plus facile, plus rassurant.

Non je ne le ferai pas ! Par respect pour toi, créateur de demain. Espoir du meilleur.
Non. Par respect pour MOI, confiance à ce que je crois.

En début de réponse, en cherchant, en me souvenant, j’ai trouvé le fait de symboliser des espaces, des temps, des espace-temps individualisés qui t’aident à t’organiser, à percevoir petit à petit ce qui t’entoure. Pour que tu les imprimes. Pour que tu vives avec tout ton corps ce qui n’est qu’à toi, ce qui est à tous.

Puis le fait de t’écouter, de vous observer ensemble, puis de te répondre avec respect et bienveillance, d’abord dans ton langage pour que petit à petit je t’initie au mien, au code social pour que sûr de ce que tu as appris, tu ailles à la rencontre des autres.

Je dois faire attention, je dois prendre le temps, tenter de ne pas me tromper car le petit être que tu es, arrive déjà équipé. Tu as vécu une sacrée aventure dont on ne sait rien, tu as déjà tes idées. Un enfant naît dans une famille, celle-ci dans une culture, dans une histoire à un moment donné.

Alors ? Qui sommes-nous pour savoir ? Pour affirmer ?
Ne sommes-nous pas juste là pour accueillir et voir venir ?
Je te vois. Tu me vois. Et qui sait ? Peut-être se passera-t-il quelque chose, de visible ou pas.
Soyons prêts. Préparons ta venue. Préparons-nous à te connaître ; à te découvrir.

Nous te montrerons comment ça marche, ce que nous avons appris. Nous nous abaisserons à ta hauteur pour te regarder, nous t’écouterons, nous réfléchirons, nous évaluerons et là nous croirons en toi, en nous, toujours par bienveillance, nous changerons.

Quelle responsabilité. Nous devons penser à tout, à tout ce qui est essentiel bien sûr, pour que tu te sentes attendu, accueilli. Pour que tu sentes notre joie de te voir. Pour que tu sentes à quel point nous célébrons ta venue ? Pour que tu sentes l’espace entre toi et nous, entre ta maman et toi, entre ta maman et nous, entre ton papa et toi, entre ton papa et nous.

Que tu sentes tout cela dans un tout. Un tout de bienveillance même dans le désaccord. Qu’importe d’être d’accord, le tout est de se parler et d’entendre. Ce tout nous devons l’organiser, te le dire, et nous y tenir pour t’y voir grandir.

Dans ton monde nous entrerons doucement à pas de velours. Explorateurs nous nous retrouverons. Avec toi nous jouerons et nous nous souviendrons.

A ta vitesse nous te hisserons sur les espaliers de notre monde que demain tu modèleras bien. Nous te regarderons inventer, innover très intéressé. Ce que nous savons, nous l’utiliserons pour t’accompagner et construire ce tout. Dans ce tout sécurisé et vaste, avec confiance nous te laisserons évoluer.

Nous devons pouvoir t’oublier et aussi être attentif à toi chaque fois qu’il est nécessaire, qu’il te faut une réponse ou une accommodation… Pardonne-nous par avance pour les fois où tu devras attendre, où nous n’aurons pas vu.

J’en suis sûre, nous y arriverons. Au tout, à l’essentiel tu auras droit. Toujours tu t’en souviendras, toujours nous nous souviendrons.

Pour toi je leur dis prenons conscience de tout ce que l’on fait. A tous les adultes je dis attention, prenez garde, réfléchissez. Tout est important, cet être est en devenir. Accordez-lui votre intérêt, votre haut respect car demain il l’utilisera.

Avec vous il est initié. Reconnaissez vos erreurs, vos impatiences. Il comprendra. Respectez-vous, évoluez car la roue de la vie est en mouvement. Vous en êtes des acteurs. Le passé construit le présent, le présent reste à jamais, le futur c’est demain. Nous n’en savons rien. Reconnaissez-le, ne vous mentez pas, ne les trompez pas. Remerciez-les pour tout ça. Sentez-vous important car la vie de demain est entre vos mains tous les jours, à chaque instant. Vivez-le pleinement.

Et puis les enfants nous apprennent tant. Merci trésors de la vie. Depuis tant d’années vous m’avez convaincue : je change de nom.

ANGES DE LA TERRE

J’entends certains penser : « Ce n’est pas sérieux ! Diablotins ça passe, mais ange t’y vas fort ! ». Alors il va falloir assurer.

Ange potentiel infini de béatitude prêt à recevoir
Pile d’énergie et d’amour intarissables, magnifiques
Simplement, vraiment, inlassablement et légèrement
Pour toujours aimant
L’ange est la révélation de la source intarissable, inépuisable de l’amour
Et sans défense

Attention si l’on détourne le sens de son flot
Il ne sait pas, il ne peut pas, il ne comprend pas car il est innocence, conscience pure, confiance infinie
Il peut tout développer, même le pire si vous le blesser, le nier, le négliger

Prenez-en soin, dorlotez le, considérez le, apprenez lui à ÊTRE
Et vous verrez
LE MEILLEUR